Les retours en classes et dans certains services, le 19 mai au plus tôt

Sécurité et concertation : dans le processus progressif de déconfinement de ses services, la Province de Hainaut veut scrupuleusement respecter ces deux objectifs. Le Collège provincial a donc décidé de reporter au 19 mai la reprise d’activités dans ses écoles et ses institutions. Il s’agit de laisser du temps à chacun pour se fournir en matériel de protection et pour finaliser les aménagements de locaux nécessaires à la distanciation.

Dans l’enseignement, le travail préparatoire à la rentrée est très avancé. Mais la distribution des derniers équipements ne sera réalisable que ce lundi. L’importante commande de matériel (58 000 masques,  liquide hydro-alcoolique, visières de protection) est arrivée et se trouve en cours de dispatching selon les besoins de l’ensemble des métiers provinciaux.

Le retour en classe des élèves de 6ème primaire et de dernière année du secondaire se déroulera donc au plus tôt ce mardi 19 mai sur base d’un avis favorable de l’Inspection régionale de l’enseignement provincial et du Députe-Président de chaque école. Toutes les précautions sont ainsi prises pour une reprise sécurisée, respectant les normes de la Fédération Wallonie Bruxelles.

Dans l’enseignement spécialisé, c’est la date du 25 mai qui est d’ores et déjà arrêtée pour un retour en classes. La Province de Hainaut veut s’assurer que le transport scolaire sera fonctionnel selon les normes de distanciation et que les testings en cours dans les IMP soient finalisés.

Des dates, des mesures et des principes de précaution qui ont été rappelés à l'issue du Collège par le Député provincial et Président d'Hainaut Enseignement, Pascal Lafosse, lors d'une conférence de presse tenue par visio-conférence.  

Enfin, les services administratifs de la Province de Hainaut continuent à privilégier le télétravail. Le retour en institutions, quand il est nécessaire, est lui aussi postposé au 19 mai selon les principes de distanciation, de travail en silos et à condition de disposer du matériel de protection. Des visites des lieux de travail seront effectuées dans la foulée immédiate sur base de priorités définies avec les organisations syndicales.